sexta-feira, 19 de março de 2010

Le Cingani a Tupiza

Quelle sont te plan pour aujourd'hui?
J'aimerais faire cette promenade a cheval mais il n'y a toujours personne d'outre inscris a l'agence, je ne veux pas aller sole, et toi?
Un peut d'internet, pas plus.
Les deux amis ce sont sépareés pour se rencontrer par coïncidence deux heures aprés, il eté alors 11hs du matin. Sans rien de meilleur a faire.
Ça te dirais de se soûler la gueule?
C'est une excellent idée, on s'achet un Cingani?
Parfait.
Les deux décide de commencer dans un bar, avec des petits apéritives innocents. A la fin du premier, Claudio voit passer la plus belle fille devant la porte du bar, il sort on courent mas elle va vite, déterminé. De suite il ne peut pas se rappeler de sont non alors lui vient a la téte un de surnom, Julia! En désespoir il ne la vois pas réagir et se mes a nouveaux dans l'effort de rappeler son non, comment puis je être si nulle pour les nomes... mais par une blesse de Dieu elle se tourne et Claudio ouvre ses bras grand ouverts et elle souri un des ces plus doux surir.
Claudio introduit Seraine et Antoine et se rend conte par le premier regard de son ami qu'il aussi vois une beauté impaire dans la fille.
Comme Antoine parle peux englais, la langue que Seraine et Claudio parlent entre eux et Seraine a oublié son français les amie se met dans la joie de causer en espagnole.
Seraine apprend avec plaisir le plant de deux premier et commande un Morritos, rient que pour la politesse les amies l'accompagnent.
Déjà chaux et même sans beaucoup de faim mais veulent se prévenir pour ce que vient aprés, les trois se font un petit repas au marché de la ville. Ils cherchent la bouteille de Cingani, trouve aussi une de sprite e 3 véres en plastique, se posent a la place principale et sous an temps instable boivent la moitié des deux bouteille.
Lês amies attirent l’attencion de locales, lês gringos a parler l’espagnole e a boire du Cingani a la place principal, ça ne pouvais pás être autrement, lês deux plus beaux sont demandés par des passent a une section de photo, c'est Claudio que doit les prendre!
On c’est donê rendez-vous pour acheter de quai fumer et alors on se déplace, rien que por continuer a boire sur d’outre banque. Deux vieux passe et s’arrêts, il sont dês ivrogne, dês plus habitués que nous. Eux aussi aiment bavarde, quant il y a une jolie femme au millier meilleur encore. Et ils chantent et ils rigole mais rien des "rendevous", heureusement qu’ils sont bourres... Et le cingani é fini, le locale ammaine une bric de vin a 33%...
Le temps est de nouveaux bon et le trois décides de monter aux point de vue de la ville por voir le coucher du soleil, la monté ne se fait pas par lês escalier mais si para la montagne, lês trois s’amuse, nous sommes dans a pais libre et lês locaux ne sont pás déranges de nous voir si sourient. La vie est belle.

Quem sou eu

Minha foto

Sinceridade ou talvez o silêncio em vez do vão mas não ao redor ou a falsidade. 
Perder é uma arte, não perder é impossível.

Google+ Badge