sábado, 20 de março de 2010

Les mineurs de Potosi


J’ai entendu des histoires des mineurs a l’école, qu’il soufre parce que ils travaille dans des conditions difficile e que il finisse para travaillez beaucoup parce que ça paye meilleur.
Avec d’outre touriste j’ai payé Bs 60,00 bolivianos pour faire un tour dans une mine, beaucoup d’autre touriste en fait ce tour e en recommander.
La première chose c’est de se mètre en habille approprier, boot, pantalon, veste, chapeau, batterie e lampe sur le chapeau. Après on a passé dans un magasin ou normalement les propres mineurs achètent ceux que leur faut pour la journée de travaille.
Notre guide, nous a fait tout le tour en espagnole, nous a explique que lui même été un mineur pondent quinze an, je n’ai pas osé lui demander mais il n’avait pas l’air avoir plus de trente ans.
Il avait le gout pour l’explication et il a prix sont tempe pour nous expliquer chaque une des choses qu’on a achetés. Les feuilles de coca aide pour tout genre de faiblesse, du psychologique aux allergies. C’est mon cas, je soufrai a cause de l’auteur et ceux n’étai pas la première fois que je prenais les feuilles de coca, je n’ai pas hésiter, je me suis acheter aussi un masque simple pour me protéger de poussière. L’alcool potable a 90 volume, le cigare bon marche – sans filtre et rouler sur beaucoup de papier et les dynamite.
Les dynamite peuvent être acheté par n’import qui aient n’import quel âge...
Sauf la dynamite qu’on a achètes pour ce réjouir de l’explosion le reste allés servir comme régale aux mineurs.
Avent d’entrer le guide nous a fait un bref a propos des différent travaille qu’on peut faire dans la mine et mêmes les salaires estimes. Les femmes ne peuvent pas travaille a l’intérieure de la mine, elles sont autonome et travaille sur les déchets.
Trente mètre après l’entre de la mine il été complètement noir, le guide nous a mené jusqu’a le saint the mineur a l’intérieur de la mine, il á fait ses prière tout en allument de cigare pour le saint et en bouvet de l’alcool 90 volume, nous comme des bon touristes prennent les photos!
Presque tout au long de la mine on a marche par de trou de la taille de notre corps, les plus haut devais faire plus d’attention, tout le travaille dans la mine est basé sur l’effort humain, très peut été mécaniser rien robotiser! On a descendue jusqu’a l’endroit ou les mineur creusent et la poussière été intense. La monter été un peut plus dure mais dans notre groupe tous le monde la fait sans crante. J’ai entendu après que dans plusieurs groupe il y a ú du monde que n’est pas allez jusqu’au but.
Après un tour de Presque deux heures a l’intérieur de la mine on a explosé la dynamite a l’extérieur sus le magnifique paysage de Potosi.

Quem sou eu

Minha foto

Sinceridade ou talvez o silêncio em vez do vão mas não ao redor ou a falsidade. 
Perder é uma arte, não perder é impossível.

Google+ Badge